"Spicy 3" - Le périple de Maurice

"Spicy 3" - Parcours vélo de 1116 KM (-> Bordeaux) pour la fondation "Hymne aux enfants"

Vos commentaires

Laissez ici vos éventuels commentaires, encouragements pour Maurice
Claire Deprez a dit il y a 222 jours
Bonsoir Maurice, Je suis la maman de Noé qui fait partie de l'équipe Trio de pattes avec Clarisse. Je tiens à vous remercier beaucoup pour votre implication tant pour l'équipe mais surtout au delà de l'équipe pour l'aide que vous apportez à la Fondation. MERCI MERCI

Projet "Spicy 3" - Prologue

Maurice Tréfois est parti pour un parcours à vélo de 1.116 km en solitaire. Il va rejoindre Bordeaux en passant par Châlons en Champagne, Villeneuve l'Archevêque, Sully sur Loire, Buzançais, Chalus, Tonnay Charente, Arcachon et Bordeaux.

Il a décidé d'aider une équipe "Le Trio de Pattes" a participé au triathlon Spicy3. Les bénéfices sont versés à la Fondation Hymne aux enfants qui aide les enfants malades au Burkina Faso.

De Bordeaux, il va ramener 6 bonnes bouteilles de vin. Celles-ci seront attribuées par tirage au sort aux généreux donateurs qui lui auront permis de réaliser son aide.

Beaucoup de membres du club l'ont accompagné jusqu'à la frontière française.

Bravo Maurice et bonne route


PS : Merci à Jacques Roblain pour ses photos et textes sur son site www.chestrolais.com

Spicy 3 - L'aventure de Maurice

1ère étape : Neufchâteau – Saint Germain la Ville – dimanche 10 avril

176 km – dénivelé de 148

Très touché de votre présence  et de votre accompagnement jusque Margut 

Pour la 1 ère fois de ma vie et à mon avis, pour 1 fois seulement, je me suis senti dans la peau d’un leader, un « Saganne »  en puissance.

Le périple étant lancé  de la meilleure façon qui soit, temps magnifique, vent pratiquement nul, traversée  de belles régions mais non dépourvues de difficultés  avec son dénivelé de 1420 m pour un total kilométrique  de 178

Arrivée  à la nuit tombante à St Germain  la Ville,  attendue  avec impatience  par la propriétaire du gîte.

Cotation de l’étape  sur une échelle de 1 à 5 : 2 +

NB : encore merci à Monsieur ROBLAIN d’avoir joué le photographe de service.

                                                                                       

 2ème étape : Saint-Germain la Ville – Les Sièges – lundi 11 avril – 162km

162 km – dénivelé de 1032

Déjeuner en compagnie d’une famille d’agriculteurs.  Départ pour la route touristique de la Moët et Chandon).  Traversée de la forêt domaniale de Verzy (château de Louvois).  Pique-nique à Fontaine sur Ay. Etape très dure, vent de face, route monotone et dangereuse sur 70 km (route fort fréquentée par les camions et automobilistes).  Visite du point de vue du Mont Aimé après Bergères les Vertus et Fère Champenoise.  Souper maison dans notre chambre d’hôtes aux décorations anciennes aux Rosiers de Cels à « Les Sièges ».  Nuit bien méritée pour tous.

 

Côte de l’étape sur une échelle de 1 à 5 : 1

 

3ème étape : Les Sièges – Sully s/Loire – mardi 12 avril

133 km pour un dénivelé négatif de 973

Après un déjeuner copieux et délicieux, départ de Maurice de la chambre d’hôtes à 9h30 en direction de Courtenay dans une campagne toute de jaune vêtue (colza) et dans un décor champêtre. La journée s’annonçait sous les meilleurs auspices quand une fine pluie fit son apparition.  Heureusement, celle-ci fut de courte durée.  Et pendant que Maurice continuerait son avancée solitaire, Nicole et MC s’en allèrent visiter la magnifique cité médiévale de Villeneuve s/Yonne.  Retrouvailles à 9 km de l’arrivée de Sully s/Loire avec son splendide château. Installation à l’hôtel Henri IV et repas au Café des Arts, endroit sympathique s’il en est.

Cotation de l’étape : 2+

 

4ème étape :  Sully s/Loire – Buzançais – mercredi 13 avril

174 km pour un dénivelé négatif de 564

Bonjour les amis, journée à la fois pénible en ce qui me concerne et particulièrement belle pour les suiveuses au vu des châteaux visités.  Pénible : pourquoi ?  Comme dit si bien Marie-Laure « périple avec un tel nombre de km doit se préparer avec rigueur ».

Devinez mes souffrances de la journée et vous aurez tout compris (ça commence par « f », comprend 6 lettres et se termine par « s »). Ce fut tout au long de la journée un réel calvaire. Je suppose que vous avez déjà connu pareille souffrance.  Tenir le coup sur 174 km tient de la gageure. Heureusement, je me suis soigné très énergiquement.  Vous ajoutez à cela une fin d’étape sous l’orage et une journée monotone au possible avec ses lignes droites interminables et sans relief.

Par contre, MC et Nicole ont connu une journée riche en visites.  Après le magnifique château de Sully, direction Chambord avec son château à escalier à double révolution et ses 365 cheminées.  Elles ont terminé en apothéose par le château de Moulinsart dixit Cheverny m’oubliant dans ma détresse et me laissant dans mon désarroi le plus total.

Finalement, à Luçay-le-Mâle, c’est à 3 en voiture que nous avons rejoint notre logement à Buzançais.

Côte de l’étape : 2.

 

5ème étape : Buzançais - Chalus – jeudi 14 avril

100 km pour un dénivelé de 1295

Longues lignes droites qui nous ont amenés du département de l’Indre vers celui de la Haute-Vienne.  Traversée du parc Naturel régional de la Brenne. Pique-nique à « Les Héroles » au bord d’un étang.  Route très vallonnée sur les 30 derniers kilomètres. Fin d’étape particulièrement éprouvante faite de montagnes russes.  A Nieul, poursuite de l’étape du jour à 3 en voiture (passage à proximité de l’aéroport de Limoges [Bellegarde]) en direction de notre point de chute du jour à Chalus : la maison d’hôtes « L’Age » située en pleine campagne.  Maurice était cuit cuit.  Particulièrement heureux d’arriver chez Mr et Mme Lagarde ; accueil chaleureux par les propriétaires, découverte de notre suite familiale : magnifiques chambres décorées avec goût et toute en finesse et coordination.  Un vrai palace ! Repas du soir entièrement fait maison à base de produits du terroir dans la cuisine familiale : apéritif de vin de noix, entrée de rillettes et pâté de canard ; potage courgette, carottes, potiron et châtaignes ; tourte au confit de canard et sa salade ; plateau de fromages et pana cotta aux framboises. Quel régal !

Il était temps pour nous de profiter d’une nuit réparatrice.

Côte de l’étape : 3

    

6ème étape : Chalus –Tonnay-Charente – vendredi 15 avril

155 km pour un dénivelé de 1242

Départ sous la pluie pour une très longue étape initiale de 200 km qui malheureusement s’est terminée après 155 kms.  Trajet à nouveau vallonné dans sa  première partie (voir dénivelé), météo  capricieuse partagée entre pluie et temps très couvert et un cyclo commençant à sentir la fatigue des kilomètres déjà parcourus.  Impossible de poursuivre l’étape, la nuit commençant à tomber.  Récupéré par MC à St Hilaire dans un  bar local devant un picon bière  bien nécessaire pour le moral.

Affamés par cette journée éreintante, nous avons partagé un repas frugal préparé avec amour par Nicole à la chambre d’hôte avant une nuit très attendue par tous.

Côte de l’étape : 2+

 

   

7ème étape : Tonnay-Charente – Civrac en Médoc – samedi 16 avril

Jour de repos bien mérité.  Visite très relax de la jolie ville de Royan.  Traversée en bac de l’estuaire de la Gironde en direction de « Le Verdon ».  Et ensuite pour Maurice, un décrassage de 40km vers notre point de chute situé à Civrac. 

Dénivelé : 25 m (ce qui me change agréablement) mais malheureusement sous la pluie.

 


8ème étape : Civrac en Médoc – Biganos - dimanche 17 avril

124 km – Dénivelé négatif de 258

Réveil accompagné par le chant du coq.  Petit-déjeuner et départ de Maurice pour une étape longue de 125 km en passant par les magnifiques vignobles du Médoc aux noms tellement prestigieux comme le château Lafite Rothschild.  De leur côté, MC et Nicole ont pris la direction du phare de Richard.  Magnifique point de vue sur l’estuaire de la Gironde pour ensuite longer la côte vers Pauillac.

Poursuite de l’étape sans souci vers le bassin d’Arcachon et pour la première fois, j’ai emprunté de jolis ravels.  Arrivée à Biganos et installation à l’hôtel.

 

9ème et dernière étape  : Biganos – BORDEAUX - lundi 18 avril

Visite de la dune du Pyla et de la splendide ville d’Arcachon

Arrivée à Bordeaux en fin de journée dans la joie et la bonne humeur sous un merveilleux soleil et accueilli de la meilleure façon qu’il soit par mon neveu et sa charmante épouse.

 

Bravo Maurice, plus de 1000km à vélo pour la bonne cause!

ob_d94685_img-20160418-192603.jpg

Projet "Spicy 3" - Conclusion de Maurice

Bonjour les amis,

Je tiens à clôturer ce périple par ce petit résumé.

Nous avons quitté Bordeaux le mercredi 20 avril en direction de Sarlat-la Caneda, capitale du Périgord Noir pour une magnifique journée : mon dieu que le trajet était beau et le final merveilleux. Nous avons logé à l’hôtel des Remparts situé aux portes de la cité médiévale et avons soupé dans un restaurant des plus sympathiques « Au Bistro de l’Octroi », que je conseille aux gourmets-gourmands.  En un mot, quelle belle soirée pour un si merveilleux voyage !

Le lendemain matin après le petit-déjeuner, visite de la vieille ville.  Vers 13h, en route pour la dernière étape : Chevreuse (aux portes de Versailles).  Nuit au Relais Saint-Laurent où nous avons dégusté d’excellentes crêpes bretonnes (à la farine de Sarrasin) arrosées non pas de cidre mais d’un excellent vin blanc légèrement fruité dont le nom m’échappe.

En apothéose de ce voyage, devinez ce que nous avons visité ?
Le somptueux château de Versailles et ses splendides jardins (dessinés par Le Nôtre) et entretenus par la famille Diederich du coin qui arrivent - et je me demande toujours quels produits ils emploient - à n’avoir aucune taupe dans leur  magnifique pelouse.
Quel beau moment avant notre retour au « Tchestea ».

J’ai parcouru un total de 1064 kilomètres sur un trajet initial prévu de 1116 donc je suis redevable de 52 kilomètres qui, je vous le promets, seront réalisés dans notre belle région la semaine prochaine.
Au départ, j’avais prévu de me rendre chez mon neveu. Est venue se greffer cette magnifique aventure Spicy3. Je suis heureux d’avoir contribué de cette façon à la réalisation de leur projet et ceci grâce aux 110 personnes qui m’ont généreusement parrainée. Je les en remercie en leur nom très sincèrement.
Chose promise, chose due : dans un avenir relativement proche aura lieu, en présence du comité du CC Chestrolais, le tirage des gagnants des 6 bouteilles de GRAND VIN DE BORDEAUX.

 
Quel plaisir de partir le matin dans une nature qui s’éveille, de voir au loin les lièvres qui traversent la route, d’entendre le chant des oiseaux, le croassement des grenouilles, de voir comme aux abords du château de Chambord un faon traversant la chaussée et surtout de penser aux amis, aux personnes qui vous sont chères et aux souvenirs d’antan.

 
Neufchâteau, le samedi 23 avril 2016.
création de site internet avec : www.quomodo.com